Apnée du sommeil

Apnée du sommeil : Symptômes et causes

Apnée du sommeil : Symptômes et causes

L’apnée du sommeil, bien qu’’elle soit une maladie fréquente, elle est méconnue. On estime que 5 % des adultes en France souffre de cette maladie. Qu’est ce que l’apnée du sommeil ? Quels sont ses symptômes, ses différentes formes et ses causes ?

La respiration normale au cours du sommeil

Normalement, sans apnée, quand nous dormons, nos voies aériennes restent ouvertes pendant l’inspiration. L’air inhalé est alors acheminé sans obstacles des voies aériennes supérieures vers les poumons au moment de l’inspiration. Le cerveau et les organes consomment l’oxygène dont ils ont besoins, préservant un sommeil de bonne qualité. Le gaz carbonique est ensuite acheminé par le sang vers les poumons, ensuite expulsé en dehors du corps au moment de l’expiration.

Le syndrome d’apnée du sommeil

L’apnée du sommeil survient quand les voies aériennes supérieures se ferment, partiellement ou totalement. L’air peut passer partiellement (on parle alors d’hypopnée) et provoquer des ronflements.

Quand l’air ne passe pas, on parle d’apnées obstructives. Dans ce cas, les poumons et le cœur forcent, entraînant des efforts respiratoires de plus en plus importants et un stress cardiovasculaire.

La concentration de gaz carbonique augmente (hypercapnie), ce qui provoque des sueurs. Le sommeil devient alors mauvais et agité. Le cerveau, informé du manque d’oxygène s’alerte et interrompt le sommeil. Le rôle du cerveau consiste donc à ouvrir les voies aériennes pour reprendre le souffle (phénomène d’hyperventilation accompagnée d’un ronflement puissant). Suite à ce phénomène, le sommeil revient normal jusqu’à la prochaine apnée.

Ces réveils courts ne sont généralement pas ressentis, mais parfois le dormeur se réveille en sursaut avec la sensation d’étouffer. Ces réveils fréquents peuvent amener le dormeur à aller plusieurs fois aux toilettes. En effet, le cœur fait un effort supplémentaire pour acheminer, au plus vite, l’oxygène dans le corps, provoquant ainsi une hypertension artérielle.

Les symptômes d’une apnée de sommeil

L’apnée du sommeil est une pathologie souvent méconnue qui touche des millions de personnes, en particulier les hommes âgés de 30 à 60 ans. Le syndrome de l’apnée du sommeil est souvent détecté par le conjoint, témoin qui constate, au cours de la nuit, des ronflements et des arrêts respiratoires nocturnes.

D’autres symptômes peuvent également se manifester comme la somnolence au cours de la journée, une altération de l’humeur, une irritabilité, une dépression, des troubles de la concentration et de la mémoire et une baisse de la libido. Ce syndrome est fréquemment associé à l’hypertension artérielle et à une surcharge pondérale.

Quelles sont les causes et les formes de l’apnée du sommeil ?

L’obésité, le tabagisme, l’alcool et les médicaments sédatifs sont des facteurs qui favorisent l’apparition et le développement de la maladie.

Une fois présent, le syndrome de l’apnée du sommeil augmente le risque de développer une hypertension artérielle et des pathologies cardiovasculaires comme l’insuffisance cardiaque, les troubles du rythme cardiaque, les pathologies coronariennes et les accidents vasculaires cérébraux.

L’interrelation entre apnée du sommeil, obésité, risque accru de diabète et présence de graisse dans le sang est de plus en plus évoquée au sein de la communauté scientifique.

L’apnée du sommeil se manifeste sous trois formes :

1. L’apnée obstructive du sommeil (AOS) :

C’est la forme et plus fréquente. Elle survient lorsque les voies aériennes se sont affaissées et que l’air n’atteint pas les poumons. L’apnée obstructive du sommeil touche surtout les personnes obèses et les personnes qui dorment couchées sur le dos. Les personnes de poids normal souffrant d’AOS ont souvent une anomalie au bas du visage.

L’AOS se produit généralement en 3 phases. Dans un premier temps, les voies aériennes sont partiellement bloquées (le tissu mou au fond du pharynx se relâche puis se resserre sur lui-même). Ensuite, les voies aériennes s’affaissent ce qui entraîne un blocage de la circulation de l’air. La personne se réveille alors brièvement sans se rendre compte et en suffoquant. Après avoir repris son souffle, la personne se rendort et le cycle recommence.

2. L’apnée centrale du sommeil :

Cette forme est rare. Elle se produit quand le cerveau omet d’envoyer les signaux de prise régulière d‘oxygène. Les causes de cette apnée peuvent être différentes (une affection neurologique, une grave maladie cardiaque, les puissants médicaments contre la douleur).

3. L’apnée du sommeil mixte :

Comme son nom le précise, cette apnée associe les deux autres formes d’apnée. Elle se manifeste par une apnée centrale qui évolue ensuite vers l’apnée obstructive du sommeil.

Quelles sont les conséquences des apnées du sommeil ?

Les nombreux micros réveils provoqués par le cerveau empêchent le dormeur de rêver et d’avoir un sommeil de bonne qualité, profond et réparateur. Le manque d’oxygène au niveau du cerveau peut engendrer des maux de tête.

Mais ce n’est pas tout ! Le mauvais sommeil cause de la somnolence et de la fatigue, des difficultés de concentration et de mémoire, des difficultés sexuelles, de la mauvaise humeur et de la dépression, de l’irritabilité et de la colère.

Qu’est ce qui aggrave le syndrome d’apnées du sommeil ?

Parmi les facteurs qui favorisent l’apparition du syndrome d’apnées du sommeil on trouve : le tabagisme, le surpoids, certains médicaments (somnifères, calmants, relaxants), la prise d’alcool le soir et dormir sur le dos.

De nombreuses personnes n’ont pas conscience qu’elles souffrent d’apnée du sommeil. Leur maladie est parfois découverte des années plus tard ou même suite d’un accident de la route provoqué par un endormissement au volant. Dans tous les cas, prendre l’avis de son médecin spécialiste et capable d’effectuer un bilan est indispensable pour vaincre cette maladie.

Apnée du sommeil : Symptômes et causes
5 (100%) 1 vote

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *