Apnée du sommeil

Comment se traite l’apnée du sommeil ?

Traitement ronflement et apnéedu sommeil

L’apnée du sommeil touche de 4 % à 10 % de la population. Il ne s’agit pas d’un simple ronflement ! Cette maladie s’accompagne de pauses respiratoires et peut avoir des conséquences graves sur la santé. Elle se traduit par un relâchement de la gorge et de la langue, bloquant ainsi le passage de l’air lors de la respiration. Quel diagnostic pour détecter l’apnée du sommeil ? Quels sont les traitements efficaces contre l’apnée du sommeil ?

Le diagnostic de l’apnée du sommeil

Le médecin posera des questions précises pour savoir si la personne subit les symptômes de l’apnée du sommeil. Il procédera ensuite à un examen physique pour voir si les voies aériennes sont bloquées. En plus de mesurer la pression artérielle, il pourra prescrire des analyses sanguines et des examens de la fonction cardiaque pour vérifier si l’apnée du sommeil a entraîné des complications et pour exclure la possibilité d’autres infections.
Pour confirmer le cas d’une apnée du sommeil, il est souvent nécessaire d’effectuer un examen spécifique : Une polysomnographie. La personne concernée passe la nuit dans un laboratoire pour étudier la qualité de son sommeil.

Existe-t-il des médicaments contre l’apnée du sommeil ?

Il n’existe actuellement aucun médicament permettant de traiter l’apnée du sommeil. Plusieurs traitements sont efficaces, administrés seuls ou en association.

Parmi les traitements efficaces contre l’apnée du sommeil on trouve :

Les changements du mode de vie :

Les changements apportés au mode de vie permettent d’éliminer les facteurs qui causent ou qui aggravent l’apnée du sommeil. Si l’apnée est causée par l’obésité, une perte de poids résout souvent le problème. Il est aussi nécessaire de prendre les bonnes habitudes (cesser de se coucher sur le dos, cesser de fumer, éviter l’alcool).

La ventilation spontanée en pression positive continue :

Un masque porté sur le visage, parfaitement ajusté et relié à une machine, permet d’administrer un débit d’air constant dans les vois aériennes supérieures pour les maintenir ouvertes.
Cette petite machine souffle de l’air de la chambre du dormeur à travers un tuyau et un masque. La surpression, empêchant que les apnées surviennent, permet à l’air de circuler librement jusqu’aux poumons. Le cœur ne fatigue plus puisque le corps et le cerveau sont bien oxygénés, donc le sommeil est préservé.
L’air qui sort du poumon, chargé de dioxyde de carbone, est expulsé par les trous du masque, ou du circuit, au moment de l’expiration.

Les orthèses dentaires :

Ces sont des appareils qui doivent être portés pendant la nuit pour garder les voies aériennes ouvertes, en empêchant le tissu pharyngé de se refermer ou la langue de s’enfoncer. Cette stratégie de traitement est efficace contre une légère AOS.

L’intervention chirurgicale :

L’excédent du tissu mou peut être enlevé avec une intervention chirurgicale dans le but de dégager les voies aériennes. Cette intervention est utile pour corriger les ronflements intenses. Bien qu’elle soit efficace, elle est souvent douloureuse.

Bref, vus l’aurez compris, un changement de son mode de vie, accompagné de l’utilisation d’un appareil de pression positive continue est la solution la plus efficace pour traiter l’apnée du sommeil !

Comment se traite l’apnée du sommeil ?
4 (80%) 4 votes

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *